10/08/2015

Qu’est-ce le light painting ?

Les racines du terme "photographie" sont grecques, signifiant "peindre avec la lumière". Littéralement "light painting" se traduit par "peinture de lumière" (light = la lumière ; painting = peinture). Le light painting est une technique photographique qui consiste à utiliser des lumières mobiles ou fixes afin de peindre des formes ou des traînées lumineuses sur une photographie lors de la prise de vue, en réglant l’appareil photo sur une longue exposition. Cette technique a été expérimentée en 1937 par le photographe américain Man Ray et en 1949 par Pablo Picasso.

-Comment faire?:

Pendant les plusieurs secondes, voire minutes, de temps de pose, l’appareil photo enregistre les déplacements des lumières immédiatement tout en intégrant le paysage environnant (il faut du temps pour que le décor soit capté, mais les lumières le sont immédiatement). Vous devez porter des vêtements sombres, pour ne pas apparaître sur les photographies réalisées.

Le matériel à avoir :

Les différents types de boîtier et objectif qui peuvent convenir, qu'ils soient numériques ou argentiques, doivent avoir des fonctions avancées comme une cellule, le réglage de la vitesse et l'ouverture, etc...
Il est possible de réaliser du light painting avec n’importe quel appareil permettant la gestion du temps de pose, qui correspond au temps disponible pour réaliser le light painting.

Il n’est pas nécessaire de posséder un objectif lumineux (type F/2.8…) puisqu’il faut au contraire maximiser le temps de pose, en diminuant l’ouverture.

Il faut garder en tête que, dans des endroits fréquentés, il peut être risqué de trop s’éloigner de son matériel pendant la prise de vue !

Le flash permet de figer les éléments de la scène et de les rendre clairement visibles sur la photo.

Outils pour le light painting


– les lampes :
Le choix des lampes se fait principalement en fonction de l’épaisseur du trait voulu et de la couleur choisie. L’intensité du faisceau a également son importance mais il n’est pas nécessaire d'utiliser des lampes puissantes en cas de light painting à proximité de l’appareil.
Pour obtenir des traits de couleur, il existe des lampes à ampoules colorées et des filtres applicables sur le devant des lampes.


– les accessoires importants : (pied, flash éventuel, etc...)
Le trépied est l’accessoire indispensable si la scène doit être nette avec de longs temps de pose. Il existe une multitude de types de trépieds ; en choisir un en fonction du poids de l’appareil à supporter et en fonction de la longueur des pieds voulue.
Il est possible d’effectuer du light painting à main levée, par exemple en bougeant l’appareil photo devant un point lumineux fixe afin de peindre. On peut alors parler de "camera painting".

Une télécommande (filaire ou sans fil) ou une fonction de retardateur sur l’appareil permet de déclencher la prise de vue sans manipuler l’appareil, ce qui minimise les vibrations éventuelles (flous de bougé) et permet au light painter d’être correctement placé dès le début de la prise de vue.

 

La pratique et la préparation :
Il est important de faire des prises de vue avant la réalisation du light painting afin de déterminer quels seront les réglages optimaux qui donneront le temps nécessaire à la réalisation ainsi que le rendu du décor souhaité. Cela permet par exemple d’éviter les surexpositions, les flous, les hors cadre, etc...

Le light painting se réalisant exclusivement dans un endroit sombre, il peut arriver que la scène soit à peine visible dans le viseur. Il faut alors penser à prendre des repères afin de ne pas sortir du cadre. Pour la mise au point, il est possible par exemple de la réaliser automatiquement en éclairant une zone de la scène avec une lampe.

Il peut être intéressant d’intégrer dans la scène des sources de lumière mobiles telles que phares de voitures, trains… il faut alors penser à déclencher au bon moment afin que l’élément apparaisse sur la scène pendant la prise de vue.
Etre le plus souvent en mouvement pendant la prise de vue limite, au même titre que le port de vêtements sombres, l’apparition du photographe sur l’image.

Calculer l’ouverture et le temps de pose. Il existe trois réglages qui influent directement sur le rendu de la scène photographiée : la sensibilité (ISO), l’ouverture (F/) et le temps de pose.

 

 la sensibilité (ISO) : 

Dans le cas du light painting, la sensibilité doit être basse (ISO 100-200) afin que le capteur de l’appareil photo soit moins sensible à la lumière, permettant des scènes correctement exposées malgré le long temps de pose. Par ailleurs, plus la sensibilité est basse, moins le bruit est apparent sur la photographie.


– l’ouverture (F/) :

Plus le diaphragme est ouvert, plus la lumière est captée et moins la profondeur de champ est importante. L’ouverture doit être réglée en fonction de la profondeur de champ recherchée et du temps de pose voulu.


– le temps de pose : 

A déterminer en fonction du light painting à réaliser, ainsi qu’en fonction des réglages de la sensibilité et de l’ouverture. Afin d’obtenir des filets d’étoiles par exemple, il est nécessaire d’avoir un temps de pose de plusieurs minutes, ce qui n’est pas réalisable sur tous les appareils. Dans ce cas, il faut bloquer l’obturateur ouvert aussi longtemps que souhaité.